fbpx

Boucler et tenir un budget

Boucler et tenir un budget

Tenir un budget pour mener à bien votre projet de construction ou de rénovation

Il n’y a pas de secret : si vous n’avez pas ou que vous avez trop peu de budgets disponibles, il sera difficile de mener à bien votre projet de construction ou de rénovation. Pour les projets qui ne nécessitent pas de permis (généralement de plus faible envergure), le contrôle du budget sera sans doute plus aisé. Il s’agit d’une étape à ne pas négliger pour les projets plus importants pour lesquels le processus est identique et le risque plus grand. Pour ceux-ci, votre architecte et/ou vos entrepreneurs seront là pour vous y aider et vous conseiller comme il se doit.

Des estimations à affiner au fur et à mesure du processus

La manière d’estimer le coût d’un projet va évoluer au fur et à mesure de son élaboration. Au démarrage, un premier calcul sur base du nombre de m2 concernés (1.500 ?,?/m2 htva à 2.000 ?,?/m2 htva) permettra de définir une enveloppe globale pour contrôler si votre projet est réalisable. Une fois le projet mieux défini ou dessiné, une estimation plus détaillée sur base d’un premier calcul des surfaces de parois concernées va permettre d’affiner ce chiffre. Si un métré détaillé de tous les postes à mettre en ? »uvre est réalisé pour demander des prix à des entreprises et comparer les prix reçus sur une même base, ce métré permettra de faire un troisième contrôle de l’estimation du coût des travaux.

Pour boucler votre budget et pouvoir payer les dernières factures, il vous faudra ajouter à ces estimations les coûts des différents intervenants : architecte, ingénieur, responsable PEB, coordinateur sécurité santé. Ne les perdez pas de vue : le coût de tous ces corps de métier n’est pas négligeable dans un budget.

Des prix fermes et définitifs

Jusqu’à ce stade, il ne s’agissait que d’estimations du coût des travaux. Ce n’est qu’une fois les devis reçus que vous aurez réellement une première vue d’ensemble de ce que va couter votre projet. Dans certains cas, des devis peuvent déjà être demandés lors des avant-projets. Lors de l’analyse des devis reçus, veillez à ce que les prix y soient indiqués de manière forfaitaire. A défaut, l’entrepreneur pourrait les modifier (du moins les quantités mises en ? »uvre) durant le chantier.

Une réserve nécessaire

Pour chacune de ces phases, prévoyez une réserve complémentaire pour les postes qui auraient été oubliés ou qui seraient découverts en cours de chantier. Généralement, cette réserve est estimée à 5% en construction neuve et à 15% en rénovation. Cela peut sembler beaucoup… Pourtant, force est de constater qu’il n’est pas possible de tout prévoir et que cette réserve est vite épuisée en fin de chantier, ne fut-ce que parce « qu’on ne construit pas tous les jours » et que lors de choix à effectuer, « autant se faire plaisir ».

Dans l’absolu, estimer le coût des travaux reste un travail périlleux et difficile. Au final, plus l’estimation sera détaillée et plus le résultat de l’estimation devrait approcher de la facture finale. Ce n’est qu’avec beaucoup d’expériences que cet exercice peut être mené à bien. Ne dit-on pas qu’une estimation de coût de travaux est une somme d’imprécisions qui permet de s’approcher le plus près possible de la vérité ?

WINSOL
MAISONS DEWAELE
PRIMAGAZ
INFORMAZOUT
TOMWOOD sa
WIENERBERGER
MITSUBISHI ELECTRIC
REYNAERS ALUMINIUM
DAIKIN
ATELIER KNAUF
MATAGANE HODY
ANTARGAZ
STO
JK CHAUFFAGE
GROUP ATLANTIC
HARINCK nv - FRAGER
WAKO
VANDERSANDEN
THOMAS & PIRON
AFCN