fbpx

Le E, un pilier incontournable

Le E, un pilier incontournable

LES E ET ESPEC : DEUX INDICATEURS DE CONSOMMATIONS STANDARDISÉES

Depuis de nombreuses années la presse et le monde professionnel en parlent : vous connaissez sans doute le K d’une construction et le U d’une paroi ! Mais qu’en est-il du E d’un bâtiment ? Dans quelques années, cet indicateur sera aussi populaire que le K ne l’est aujourd’hui. Toutefois, attention de ne pas confondre le E (Ew en Région wallonne) et le Espec !

LES E ET ESPEC : DEUX INDICATEURS DE CONSOMMATIONS STANDARDISÉES

La VALEUR E caractérise le niveau de performance énergétique global d’un bâtiment neuf (résidentiel, bureau ou école), comparé à un bâtiment de référence dans lequel certaines techniques performantes ont été mises en ? »uvre. LA VALEUR ESPEC donne une idée de la consommation théorique annuelle d’énergie primaire nécessaire pour un bâtiment neuf résidentiel. Dans ce calcul, sont pris en compte le niveau d’isolation, le chauffage, le refroidissement, les auxiliaires, la ventilation et l’eau chaude sanitaire.

Lors du calcul du Especl’énergie apportée par des sources domestiques d’énergie renouvelable est également déduite. Il peut s’agir, par exemple, de capteurs solaires, d’éoliennes ou de puits canadiens. Le niveau Espec s’exprime en kWh/ m2 de plancher chauffé par an. Plus les valeurs E et Espec sont basses, meilleure sera la performance énergétique théorique du bâtiment. Il s’agit là d’une consommation théorique dans des conditions standardisées d’utilisation dé nies par une norme. La consommation réelle de votre bâtiment dépendra essentiellement de l’utilisation que vous en ferez.

QUI PEUT CALCULER DES NIVEAUX E ET ESPEC ?

Ce calcul est effectué par un responsable PEB (Wallonie), un rapporteur PEB (Bruxelles) ou un conseiller PEB (Flandre). Il peut s’agir de votre architecte ou d’une tierce personne agréée par la région concernée. Elle va assurer ce calcul avec un logiciel spéci que sur base d’une procédure dé nie. Pas question donc, d’évaluer ces paramètres de manière aléatoire ou à la lecture de vos compteurs. Selon la région, cet intervenant devra également vérifer, durant le chantier, la bonne mise en ? »uvre de tous les éléments influençant cette consommation théorique.

GROUP ATLANTIC
REYNAERS ALUMINIUM
ATELIER KNAUF
MITSUBISHI ELECTRIC
REMEHA
DOMUS CONCEPT
STO
TEAM CONSTRUCT
HARINCK nv - FRAGER
WIENERBERGER
VIESSMANN
PRIMAGAZ
TECHNI-SELF
THOMAS & PIRON
STIEBEL ELTRON
ELOYA
WINSOL
BELISOL
TOMWOOD sa
INFORMAZOUT
TOMWOOD sa
Pergola SO!