fbpx

Faut-il subir les caprices de la météo ?

Faut-il subir les caprices de la météo ?

Respect de quelques règles de base

Depuis quelques temps, la météo semble devenue capricieuse, avec son lot d’averses et de grêles. En fonction de l’intensité de ces intempéries, des inondations locales peuvent se produire, faute au relief et la topomorphologie des lieux, à l’entretien des égouts… ou à diverses autres raisons. Le respect de quelques règles de base peut toutefois en limiter les conséquences.

 

Des habitudes à changer

 

Si votre bien est situé dans une zone à risque ou si vous envisagez de construire, pensez à faire placer vos installations techniques (chaudière, boiler, tableau électrique, buanderie…) aux étages. L’avantage sera double : en cas d’inondation des sous-sols, vos installations resteront intactes et le résultat PEB n’en sera que meilleur si les éléments de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire sont tous placés dans le volume protégé. En les mettant à l’abri des inondations, évitez toutefois de placer votre chaudière ou votre boiler dans un espace non chauffé comme un grenier non isolé.

 

Des modes constructifs à revoir

 

Si vous envisagez une rénovation lourde ou une construction neuve, prévoyez, si les règlements en vigueur le permettent, de surhausser le niveau du rez-de-chaussée de manière à retarder le moment fatidique en cas de montée des eaux.

Dans tous les cas, équipez vos sous-sols d’un puisard et d’un système de pompe pour évacuer les moindres accumulations d’eau.

Profilez également tant que possible le terrain pour évacuer les eaux de ruissellement le plus loin possible de votre construction.

Optez pour un mode de construction résistant aux inondations au minimum pour les niveaux présentant un risque en cas d’intempéries importants. Dans ce cas, des structures en bois et des isolants plus naturels seraient à réserver aux étages supérieurs.

Placez également les ventilations des sous-sols à des hauteurs suffisantes que pour qu’ils ne servent pas de « système de remplissage » de ces sous-sols en cas de montée des eaux.

 

Des barrières indispensables

 

Si vous vous situez en zone à risque (proximité d’un cours d’eau, terrain en pente vers votre bien…), prévoyez des barrières anti-inondation à placer au droit des baies de portes et de fenêtres : Si les menuiseries extérieures sont plus ou moins étanches à l’air, elles le sont rarement à l’eau, d’autant plus en cas de pression d’eau sur les châssis.

Ces barrières peuvent être de deux types : soit à glisser dans des glissières en U qui restent fixées en permanence à la construction, soit à placer avec des vérins compressifs pour les caler dans la largeur des baies. Dans tous les cas, une intervention manuelle sera nécessaire.

 

Lorsque les éléments se déchaînent, il n’est pas toujours possible d’éviter l’imprévisible ; Il est toutefois possible avec un peu d’anticipation d’en limiter les impacts.

 

 

GROUP ATLANTIC
TEAM CONSTRUCT
PRIMAGAZ
MATAGANE HODY
MAISONS DEWAELE
VANDERSANDEN
HARINCK nv - FRAGER
ANTARGAZ
REYNAERS ALUMINIUM
STO
DOMUS CONCEPT
REMEHA
BELISOL
WINSOL
ELOYA
AFCN
THOMAS & PIRON
WIENERBERGER
JK CHAUFFAGE
MITSUBISHI ELECTRIC