fbpx

Les conduits de fumée : un sujet brûlant !

Les conduits de fumée : un sujet brûlant !

Contexte normatif : conduits de cheminée

La vocation des conduits de cheminée est d’évacuer les fumées en dehors des bâtiments et loin des occupants pour éviter les brûlures, les pollutions ou les gênes visuelles. Ces conduits peuvent également servir dans certains cas à assurer le bon fonctionnement d’un appareil de combustion, en évacuant les gaz de combustion ou en assurant l’apport d’air pour la combustion. S’ils ne sont pas les plus étudiés lors de la conception d’un projet, quelques règles doivent être respectées !

Un contexte normatif remis au goût du jour

Les normes en la matière viennent d’être révisées (NBN B61-001 et 61-002). Les conduits de fumées en ont toutefois été sortis. Seules des normes européennes sont encore d’application à ce sujet. Dans la plupart des cas, les normes de dimensionnement servent pour les fabricants et ne concernent pas l’entreprise ou la personne qui pose le conduit. Certains types de produits ne bénéficient pas d’une norme ou d’un agrément technique. Nous sommes donc dans une période de flou normatif à ce sujet.

Comment choisir un type de conduit ?

Il existe une multitude de conduits de fumée : béton, terre cuite, isolé, métallique. En règle générale, un seul appareil sera raccordé par conduit de fumée, sauf cas particulier. Retenez que deux appareils de combustion différents ne peuvent jamais se rejeter sur un même conduit. Le choix du type de conduit sera effectué en fonction de la température des fumées, de la différence de pression, des risques de condensation…

Les fabricants des conduits définissent en général le nombre de coudes ou de changement de direction qui sera autorisé. En respectant ces prescriptions, vous limiterez la consommation de l’appareil de combustion et augmenterez la durée de vie des appareils. Ces données sont reprises dans les abréviations du marquage CE de celui-ci : résistance à la corrosion, à la condensation, à la température…

Des traversées de parois en toute sécurité

Statistiquement, les conduits de fumée provoquent 38 % des interventions des services incendie. Des distances de sécurité doivent donc être respectées par rapport aux matériaux combustibles. Ces distances vont dépendre du type de conduit. Elles seront déterminées de sorte que la température autour du conduit ne dépasse pas 85°C en conditions normales d’utilisation. Si le conduit est placé dans une gaine technique, cette distance sera différente étant donné le risque de surchauffe dans le conduit.

Pour les chaudières à condensation (Conduit O0), il n’y a pas de distance à respecter vu la faible température des gaz de combustion. Les conduits marqués O20 ou O50 induisent une distance de sécurité de 20 mm et 50 mm. Dans ces derniers cas, aucun contact avec des matériaux combustibles n’est accepté. Des accessoires peuvent être fournis par les fabricants pour faciliter le respect de ces distances.

Dans ce contexte mouvant, quels que soient les travaux que vous envisagez, faites-vous conseiller par un professionnel au fait des dernières modifications en la matière afin d’éviter tout risque de dysfonctionnement ou d’incendie.

HARINCK nv - FRAGER
REYNAERS ALUMINIUM
MITSUBISHI ELECTRIC
WINSOL
GROUP ATLANTIC
AFCN
STO
TECHNI-SELF
THOMAS & PIRON
PRIMAGAZ
ATELIER KNAUF
DAIKIN
TEAM CONSTRUCT
ELOYA
VIESSMANN
ANTARGAZ
DOMUS CONCEPT
INFORMAZOUT
TOMWOOD sa
WIENERBERGER
TOMWOOD sa
Pergola SO!