fbpx

Faut-il avoir peur de la mérule ?

Faut-il avoir peur de la mérule ?

Quatre conditions de développement

Rien que l’évocation de ce nom, « mérule », a tendance à hérisser les cheveux sur la tête de plus d’une personne. Ce champignon est à la source de bien des problèmes de construction. Vu la voracité de son appétit, il peut, à lui seul, être la raison de l’annulation d’une vente. Comment faire dès lors pour l’éviter et s’en prémunir ?
Une mérule est un champignon. Il s‘agit donc d’un organisme vivant qui se nourrit de bois et de ses composants (cellulose et lignine). Elle est facilement identifiable à sa pourriture de type cubique. Ce qui la rend vorace et crainte est qu’elle peut s’étendre sur plusieurs mètres et traverser des murs en maçonnerie afin de trouver d’autres éléments en bois à sa mettre « sous la dent ». Elle peut donc ainsi passer de voisins en voisins.

Quatre conditions de développement

Afin de permettre son développement, un mérule a besoin de la conjonction de quatre facteurs :

  • Un endroit confiné et non ventilé,
  • Un endroit humide,
  • Un endroit chaud,
  • Un endroit noir, à l’abri de la lumière.

Une mérule ne se développera pas sur arbre dans un jardin. Par contre, elle se plaira et s’installera volontiers dans un plénum de faux plafond en bois au-dessus d’une salle de bain, d’une cuisine ou d’une chambre cas de fuite ou de phénomène de condensation par exemple.
Sans ces quatre éléments simultanés, elle ne prendra pas naissance, laissant toutefois la place à d’autres champignons si leurs conditions d’apparitions sont rencontrées.

Un diagnostic prudent

Attention, il ne s’agit pas du seul champignon qui pourrait s‘attaquer aux éléments en bois de vos constructions. En cas de découverte et de doute quant à leur identification, faites venir plusieurs firmes spécialisées pour obtenir et confirmer le diagnostic : en effet, tous les champignons lignivores ne se traitent pas de la même manière. Les universités réalisent également à cout réduit, de l’ordre de 100 ?,?, des analyses pour confirmer si vous avez affaire à une mérule ou pas, et dans le cas contraire pour identifier votre hôte indésirable.

Comment intervenir ?

L’intervention curative doit être effectuée par des spécialistes sur une zone plus importante qu’uniquement la zone attaquée : On évoque généralement une zone périmétrique de 50 centimètre à 1 mètre autour de la zone attaquée. Des injections de produits seront également nécessaires tant au niveau des bois que des maçonneries. Les bois attaqués sont à évacuer.

Découvrir une mérule, ou tout autre champignon, n’est jamais une bonne surprise. Veillez donc à la bonne ventilation des parois en bois de vos constructions et agissez rapidement en cas de doute. Pour les nouvelles constructions, faites appliquer un traitement préventif afin de ne pas devoir intervenir par la suite de manière curative.

ATELIER KNAUF
STIEBEL ELTRON
WIENERBERGER
THOMAS & PIRON
REMEHA
TOMWOOD sa
DOMUS CONCEPT
JK CHAUFFAGE
MITSUBISHI ELECTRIC
INFORMAZOUT
SIBOMAT
DAIKIN
PRIMAGAZ
REYNAERS ALUMINIUM
STO
HARINCK nv - FRAGER
GROUP ATLANTIC
ELOYA
VANDERSANDEN
TEAM CONSTRUCT
TOMWOOD sa
Pergola SO!