fbpx

Des murs à coulisse en « mitoyenneté » ?

Des murs à coulisse en « mitoyenneté » ?

Sont-ils compatibles avec une pose en mitoyenneté ou sur une limite entre deux terrains ?

Le Belge a une brique dans le ventre. Nul ne l’ignore. Il est d’ailleurs à l’origine du mur à coulisse, ce mur bien de chez nous comportant un élément porteur, un isolant, un vide et une brique de parement. Cette technique qui a fait ses preuves depuis de nombreuses années repose toutefois sur certains postulats et nécessite un soin de mise en ? »uvre lors de l’exécution de ses détails de raccord. Cette conception et ces détails sont-ils compatibles avec une pose en mitoyenneté ou sur une limite entre deux terrains ?

Un drainage nécessaire

Le mur à coulisse fonctionne sur le principe que l’eau, qui s’infiltre au travers des briques lors d’intempéries, s’écoule sur la face interne de celles-ci. Elle n’est pas transmise à la structure, à l’isolant et à l’intérieur grâce à la présence du vide qui les sépare. Elle s’écoule sur la face inférieure de la brique par gravité jusqu’au pied de ce parement. Une fois en bas de celui-ci, elle est dirigée vers l’extérieur par des bavettes d’étanchéité et des joints laissés ouverts. Généralement, ces joints ouverts sont situés à une interdistance de trois briques.

Si le terrain du voisin n’est pas bâti

Dans ce cas, pas de problème, me direz-vous, il suffit de positionner les joints de drainage ouverts au-dessus du terrain voisin, si possible, à une hauteur située entre 10 à 15 cm au-dessus du niveau fini. Pour les terrains horizontaux, l’application de ce principe est assez aisée. Pour les terrains inclinés ou irréguliers, c’est plus difficile, mais techniquement faisable ; la pose des membranes étanches de bas de mur et des joints ouverts sera toutefois plus complexe.
Les problèmes risquent d’apparaître lorsque le voisin modifiera le relief du sol de son terrain, ce qu’il est à priori en droit de faire tant qu’il ne dépasse pas les hauteurs de modifications autorisées sans permis. En remontant son terrain, il pourrait obstruer les joints ouverts en pied de parement. Dans ce cas, les eaux de drainage de la coulisse ne pouvant plus s’écouler vers l’extérieur vont s‘écouler vers… l’intérieur en dégradant immanquablement les finitions.

Et si le voisin venait à construire

Des problèmes du même ordre surviendraient si le voisin venait à construire contre votre parement. Si sa construction n’a pas exactement les mêmes dimensions que la vôtre, les eaux s’écoulant dans la coulisse devant, derrière et/ou au-dessus de votre bien vont se retrouver en intérieur soit chez vous, soit chez lui.

Devant ces constats, force est de constater que la construction d’un mur à coulisse sur ou contre une limite entre deux terrains est fortement déconseillée et n’est à mettre en ? »uvre que si un règlement urbanistique l’impose. Dans le cas contraire, prévoyez un mur bardé ou un mur plein afin d’éviter les conflits de voisinage qui peuvent vite devenir très désagréables.

MAISONS DEWAELE
MITSUBISHI ELECTRIC
JK CHAUFFAGE
WINSOL
ATELIER KNAUF
WIENERBERGER
MATAGANE HODY
VANDERSANDEN
STIEBEL ELTRON
ELOYA
BELISOL
REMEHA
GROUP ATLANTIC
REYNAERS ALUMINIUM
DAIKIN
TOMWOOD sa
DOMUS CONCEPT
TEAM CONSTRUCT
STO
HARINCK nv - FRAGER