F"
/></noscript>
<!-- End Facebook Pixel Code -->
<!-- Google Tag Manager -->
<script>(function(w,d,s,l,i){w[l]=w[l]||[];w[l].push({

La mousse résolique : un isolant performant par excellence

Mousse résolique Kingspan

Nul ne l’ignore plus, les différents décrets PEB sont de plus en plus exigeants et ont pour conséquence, soit d’augmenter l’épaisseur des parois de nos constructions par l’interposition d’un isolant de plus en plus épais, soit d’imposer des isolants de plus en plus performants pour ne pas en augmenter l’épaisseur.

Cette seconde hypothèse est toutefois limitée au choix des isolants présents sur le marché. Dans cette recherche incessante de performances, certains isolants se démarquent par leur performance, dont les isolants à base de mousse résolique.
 
La mousse résolique
 
La mousse résolique est une mousse rigide, généralement de couleur rose à rouge-brun. Sa structure alvéolaire est fermée et contient un gaz qui lui confère ses qualités isolantes. Elle est obtenue à partir d’une émulsion, exempte de CFC ou de HCFC.

Dans le domaine du bâtiment, elle se présente sous forme de panneaux isolants, rainurés ou non, destinés tant à être posés au niveau des murs, des toitures ou des sols. Ces panneaux sont revêtus sur leurs faces supérieures et inférieures d’une feuille aluminium qui différera selon son application.
 
Des valeurs lambda exceptionnellement basses
 
La valeur lambda d’un matériau (sa conductivité thermique) caractérise la facilité avec laquelle la chaleur ou le froid traverse ce matériau. Plus cette valeur sera basse, moins la quantité de chaleur capable de traverser cet isolant sera importante et plus ce matériau sera isolant ! Les mousses résoliques présentent actuellement des lambda de l’ordre de 0,018 à 0,021 W/m.K. Rappelons que les isolants à base de mousse de polyuréthane se situent aux alentours de 0,022 à 0,024 W/m.K, les laines minérales aux alentours de 0,032 à 0,036 W/m.K et que les laines de bois et de cellulose se situent aux alentours des 0,038 à 0,044 W/m.K.

Kingspan mousse résolique
Des panneaux différents en fonction des parois où ils sont placés
 
Nous l’expliquions récemment, il n’est pas envisageable de placer tous les isolants dans toutes les configurations. Un isolant prévu pour être placé dans un mur ne peut pas nécessairement être posé dans une toiture plate ou sur une dalle de sol. De même, la compatibilité entre les isolants et les couches d’étanchéité, par exemple pour les toitures, sont définies sur base de tests. Cette comptabilité est renseignée dans les agréments techniques que possèdent ces isolants et ces membranes. Ils sont consultables sur le site www.ubatc.be.
 
Si vous êtes à la recherche de hautes performances thermiques afin de limiter l’épaisseur des parois de vos projets de constructions ou de rénovations tout en restant conforme aux impositions PEB, tournez-vous sans hésiter vers ce type de panneaux. Pour terminer, les fabricants en vantent également de meilleurs comportements au feu que certains autres types d’isolants.

-
-JE SOUHAITE RECEVOIR DE L'INFO SUR CETTE THEMATIQUE