fbpx

Les économies d’énergie pour tous types de chantiers : de la construction au relooking

Les économies d’énergie pour tous types de chantiers : de la construction au relooking

Quelques vecteurs d’interventions possibles

Dans le contexte actuel, visant à très courte échéance des bâtiments dont l’impact énergétique est quasi nul, construire ou rénover soulève de nombreuses questions et amène à faire des choix parfois compliqués tant concernant les vecteurs d’économie directement identifiables (chauffage, isolation) que tous vecteurs indirects (parachèvements, finitions, abords, gestion de l’eau…). Passons en revue quelques vecteurs d’interventions possibles.

Pour le gros-oeuvre

Tout chantier commence par la mise en ? »uvre de matériaux qui ne seront plus visibles une fois qu’ils auront été mis en ? »uvre. Ils auront été produits et devront être recyclés par la suite. Lors de l’élaboration des travaux de gros-? »uvre (égouts, fondations, maçonneries, toitures), différentes normes de performances énergétiques devront être respectées, ainsi que différentes réglementations régionales concernant le traitement des eaux usées.

Pour les techniques

Les choix des équipements sanitaires, de chauffage, de ventilation et de gestion de l’électricité vont impacter de manière significative vos consommations et les incidences énergétiques. Les directives ECODESIGN et les étiquettes de labélisation qui en découlent peuvent vous guider dans vos choix, ainsi que votre architecte ou les autres professionnels de l’énergie qui travailleront conjointement pour permettre à votre projet d‘aboutir. Dans ces domaines, vous n’êtes pas seuls !

Pour les finitions et le relooking

On a souvent tendance à l’oublier, et pourtant, quels que soient nos choix en matériaux de finition, tout au long de leur cycle de vie, ceux-ci auront un impact sur la manière dont les générations futures pourront répondre à leurs besoins après que nous ayons répondu aux notre. Il s‘agit de la définition même du développement durable. Celui-ci va également passer par la prise en compte de l’impact des matériaux choisis sur la santé des occupants. Préférez donc les matériaux naturels, issus de productions locales et labélisés. Pour exemple, optez pour des bois de finition provenant de productions régionales et labélisées PEFC ; remplacez vos anciens enduits muraux par des enduits à la chaux, Tadelak ou autres enduits autorégulants au niveau de l’humidité ; optez pour des peintures contenant un minimum de solvant et dégageant après mise en ? »uvre un minimum de particules volatiles. Tous les choix que vous effectuerez définiront le look, l’esprit et l’esthétique finale de votre projet. Contrairement au gros-? »uvre, il pourra être modifié au fil des années selon vos envies et vos budgets.

Vous l’aurez compris, les économies d’énergie, la performance énergétique et le respect de l’environnement se réalisent à tous les niveaux du votre construction/rénovation, du gros-oeuvre, aux moindres finitions en passant par les menuiseries et les installations techniques. Quelle que soit l’ampleur de votre chantier, du gros-? »uvre en construction neuve au relooking après rénovation, vous êtes également concernés.

HARINCK nv - FRAGER
DAIKIN
THOMAS & PIRON
TOMWOOD sa
WIENERBERGER
REYNAERS ALUMINIUM
GROUP ATLANTIC
MAISONS DEWAELE
VANDERSANDEN
MITSUBISHI ELECTRIC
BELISOL
REMEHA
STIEBEL ELTRON
JK CHAUFFAGE
DOMUS CONCEPT
AFCN
WAKO
INFORMAZOUT
STO
MATAGANE HODY