Fineo révolutionne la technologie verrière

Fineo révolutionne la technologie verrière

Fin comme du simple, efficace comme du triple !

Une avancée technologique dans le secteur du verre apporte un vitrage isolant sous vide. Il offre les mêmes performances d’isolation thermique qu’un triple vitrage, mais avec l’épaisseur d’un simple vitrage. Cocorico, il s’agit d’une invention de chez nous !

Le triple vitrage est particulièrement reconnu pour ses performances énergétiques. Mais il a des défauts. Il est épais, lourd et nécessite des châssis spécifiques. Ah, si seulement, il pouvait exister un verre efficace comme un triple vitrage, mais nettement moins épais et plus léger. Difficile d’avoir le beurre, l’argent du beurre, et le sourire de la crémière, direz-vous. Pas toujours ! Car un produit développé à Lodelinsart en Belgique, combinant l’expertise de Panasonic en matière d’écrans et la maîtrise d’AGC dans la transformation du verre, égale les performances des triples vitrages. Ses caractéristiques ? Une épaisseur inférieure à 1 cm et pour un poids réduit d’un tiers. Ses concepteurs ont réussi l’exploit de faire le vide entre deux verres et d’atteindre ainsi une isolation maximale.

Trop beau pour être vrai ? Même pas. D’ailleurs cette révolution technologique est commercialisée sous le nom de « Fineo ». Ses autres atouts ? Finesse, meilleure transmission lumineuse et finition esthétique. Ce qui en fait un produit inégalé sur le marché. Bref, il permet une isolation thermique et acoustique d’un triple vitrage dans seulement 12 mm d’épaisseur. C’est l’idéal pour une isolation en rénovation, pour de beaux châssis historiques à conserver en l’état. Le produit s’adresse aussi à la nouvelle construction tertiaire ou résidentielle. Quant au coût, il est maîtrisé : à partir de 430€/m².

Plus d’infos sur : www.renowindow.be/fineo