Le confort thermique, juste une question de chauffage ?

Le confort thermique, juste une question de chauffage ?
La sensation de confort dans une pièce dépend de différents paramètres humains et constructifs : le métabolisme, l’habillement, la température de l’air, l’humidité de l’air, la vitesse de l’air et enfin la température des parois. En jouant sur certains de ces paramètres, serait-il possible d‘augmenter votre confort tout en diminuant votre consommation ?

DES RÉFÉRENCES PERSONNELLES 

La sensation de chaleur ou de fraîcheur dans un local va dépendre de la température ressentie, de votre organisme et de l’activité que vous y pratiquez. C’est pour cela que les corps de chauffe (radiateurs, convecteurs...) sont prévus pour assurer une température plus élevée dans certaines pièces que dans d’autres. Dans une salle de bain, par exemple, ils seront dimensionnés pour atteindre 22° par -10° en extérieur, dans une chambre, seulement 18°.




AVOIR FROID DANS UNE PIÈCE OÙ IL FAIT CHAUD

Malgré ce dimensionnement de base, pièce par pièce, vous avez peut-être déjà eu froid dans une pièce chauffée à 20° ou à 22°. Ce phénomène est classique par exemple à proximité d’une fenêtre équipée d’un simple vitrage. Il provient du fait que la température ressentie est une moyenne pondérée entre la température de l’air du  local et les températures de surface des parois le délimitant. En simplifiant, avec 20° dans le local et des parois à 14°, la température ressentie sera l’environ 17°.

COMMENT AUGMENTER LES TEMPERATURES DE SURFACE ? 

Pour augmenter la température de surface d’un mur, il vous faudra augmenter l’isolation de ce mur. Dans une moindre mesure, le choix du matériau de finition sera également important, ainsi que la capacité du mur à capter la chaleur ambiante (son inertie).

Ne perdez donc jamais de vue que pour avoir chaud dans une pièce, il vous faudra notamment veiller à équilibrer les températures de surface et la température ambiante. Si la température des surfaces des parois remonte de 2°, vous pourrez sans doute diminuer votre thermostat de 1° (5 à 7 % de votre consommation) tout en conservant le même confort. Sans compter qu’en isolant vous consommerez moins…
 

-
-JE SOUHAITE RECEVOIR DE L'INFO SUR CETTE THEMATIQUE