La toiture, facile à isoler ?

La toiture, facile à isoler ?

Qui n’a pas envisagé un jour de rénover lui-même sa toiture composée d’anciennes pièces de bois et de tuiles visibles depuis l’intérieur? Et vous avez raison de vous poser la question : isoler votre toiture doit rester la priorité n°1 dans de nombreux cas. 

Mais, qu’il s’agisse de rénovations ou de constructions neuves, ce n’est pas toujours si simple ! En effet, plusieurs précautions s’imposent pour une bonne mise en œuvre des trois composantes indissociables d’une toiture isolée : la sous-toiture, l’isolant et le pare-vapeur.

1. Si la toiture ne possède pas de sous-toiture, ne commencez pas à isoler ! En effet, la présence de cette membrane pare-vent entre la couverture et l’isolation est nécessaire pour garantir l’efficacité de l’isolation et sa tenue dans le temps. Tournez-vous de préférence vers les sous-toitures isolantes : elles sont devenues très efficaces, mais nécessitent une pose précise par l’extérieur, parfois couteuse en rénovation !

2. Une fois l’isolant posé, aucune lame d’air ne peut être présente entre les 3 composants. Cette règle est valable entre la sous-toiture et l’isolant, entre les couches isolantes s’il y en a plusieurs, ainsi qu’entre l’isolant et le pare-vapeur (ou freine-vapeur).

3. Le pare-vapeur doit se poser du côté intérieur de l’isolant et toutes les jonctions doivent être parfaitement étanches à l’air : jonctions entre morceaux de pare-vapeur, jonctions avec les murs, avec les bois de toiture ainsi qu’avec les fenêtres. 

En respectant ces trois règles, vous ne pouvez pas faire d’erreurs graves pour mener à bien vos travaux d’isolation ou de rénovation


-
-JE SOUHAITE RECEVOIR DE L'INFO SUR CETTE THEMATIQUE