F"
/></noscript>
<!-- End Facebook Pixel Code -->
<!-- Google Tag Manager -->
<script>(function(w,d,s,l,i){w[l]=w[l]||[];w[l].push({

Panneaux photovoltaïques, évolution

Panneaux photovoltaïque

Nous l’annoncions, il y a quelques semaines, le plan QUALIWATT cessera ses effets vers le milieu de l’année. Avant le 1er juillet 2018, au maximum 6000 installations seront encore subsidiées.

Quelques notions de base

Une installation photovoltaïque produit de l’électricité. Ces panneaux sont posés en toiture, en façade ou sur traceur dans un jardin. L’électricité produite passe par un onduleur avant d’être utilisée ou réinjectée sur le réseau, faisant ainsi tourner votre compteur électrique à l’envers. Avec ce type d’installation, la mise en place ou le maintient d’un compteur bihoraire n’a que rarement de sens. En effet, un seul compteur peut « tourner à l’envers » par installation, à moins de doubler l’installation photovoltaïque.

Comment dimensionner votre installation photovoltaïque ?

Si vous optez pour ce type d’installation, dimensionnez votre installation afin que les panneaux couvrent votre consommation actuelle ou éventuellement 20 à 30 % en plus en fonction de choix ultérieurs que vous effectueriez : choix d’un vélo ou d’une voiture électrique, modification des taques de cuissons ou encore pose d’un boiler électrique proche d’une salle de bain.
Aujourd’hui la consommation moyenne d’une habitation unifamiliale se situe aux alentours des 3000 kWh à 5000 kWh. Les panneaux produisant aux alentours de 250 à 350 kWc, 3000 kWh peuvent être obtenus avec une dizaine de panneaux.

Une baisse des coûts depuis quelques années.

À ce jour, le prix d’une installation de 3000 kWh avoisine les 6500 € à 7500 € TVAC. En tenant compte de la prime QUALIWATT pour ceux qui l’obtiendront encore, le coût d’installation final revient entre 4000 € et 5000 € TVAC. Un montant amortissable, au coût actuel de l’énergie, en 8 à 10 ans.
Actuellement, le législateur n’a pas encore voté la fameuse taxe photovoltaïque annoncée, seul l’avenir nous dira ce qu’il en sera exactement.

Il est constatable que la suppression des certificats verts pour les nouvelles installations photovoltaïques, il y a quelques années, a induit une diminution du coût de pose de celles-ci. Même en supprimant le plan QUALIWATT, ceux-ci deviennent donc attractifs. Ne perdez toutefois pas de vue que, dans une optique écologique, la pose de ceux-ci vient en complément des travaux d’isolation et des mesures visant à réduire la consommation en énergie. La meilleure énergie reste celle qui n’est pas consommée.

-
-JE SOUHAITE RECEVOIR DE L'INFO SUR CETTE THEMATIQUE