Modifications du régime des primes wallonnes !

Primes isolation

Législation PEB

Afin d’économiser l’énergie (et le contenu de votre portefeuille), la première action à entreprendre est d’isoler. Rares sont ceux qui en doutent encore ! Le gouvernement actuel l’a bien compris et le met en évidence à travers son nouveau régime d’incitants fiscaux.
 

C’est ainsi qu’une nouvelle législation wallonne concernant l’octroi de primes a vu le jour. Elle sera d’application à partir du 1er mai 2010, jour d’entrée en application de la nouvelle législation PEB.

Les principaux changements


Première modification importante : la hausse des primes unitaires concernant les murs, les toitures, les sols et les vitrages. Pour une même surface, les primes seront plus importantes après le 1er mai 2010 qu’avant. Toutefois, les plafonds maximaux ont été revus à la baisse…

Le montant de cette prime unitaire sera « social », c'est-à-dire fonction de vos revenus. Les plus avantagés seront les revenus précaires (moins de 12.000 € - isolé et 16.400 € - couple), suivi par les revenus modestes (12.000,01 € à 24.100 € et 16.400,01 € à 30.100 €). L’addition sera plus salée pour les autres revenus (plus de 24.100,01 € et plus de 31.100,01 €).
 

L’accent est également mis sur les isolants dits « bio » qui bénéficieront d’une surprime par rapport aux isolants classiques. Par « isolants bio », il faut comprendre qui sont constitués à 80 % minimum de fibres végétales, animales ou de cellulose et dont la masse volumique n’excède pas 150 kg par m³.

L’audit, un passage quasiment obligé en rénovation
 

Pour obtenir la plupart de ces primes, relatives à l’isolation de murs et de sols notamment, vous devrez passer par un audit énergétique. Bonne nouvelle, celui-ci permet également l’obtention d’une prime qui en rend le coût de réalisation quasiment nul, lorsque la prime régionale est combinée à la déductibilité fiscale.


Outre les aides à l’isolation, les primes pour optimiser votre système de chauffage et de ventilation ont été prolongées. Dans ce domaine, certains montants ont été revus à la baisse.
 
Une nouvelle venue : la prime à la pose de protections solaires, visant à éviter les surchauffes en été et la pose de groupes de climatisation fortement énergivore.

En constructions neuves, des récompenses pour ceux qui font mieux que la législation
 

À partir du 1er mai, le critère Ew servira également de référence pour définir la prime que vous tenterez de décrocher. Plus celui-ci sera bas, plus la prime sera importante. La prime pour la réalisation de maisons passives a été conservée.
 
Toutefois, soyez prudents ! Outre la réalisation d’un audit énergétique, d’autres conditions peuvent vous être imposées, comme par exemple, l’obtention d’un permis d’urbanisme. Si vous demandez la prime une fois les travaux réalisés, le refus d’obtention de celle-ci pourrait être difficile à digérer ! Renseignez-vous bien et faites vous conseiller judicieusement avant de réaliser les travaux.

Ne perdez pas de vue que ces nouvelles dispositions visent avant tout les rénovations et les constructions de logements.


-
-JE SOUHAITE RECEVOIR DE L'INFO SUR CETTE THEMATIQUE