3 bons réflexes en cas de canicule

Toiles solaire Wilms Intérieur

Quels sont les bons réflexes à adopter ?

La période estivale est à nos portes. Même si les températures sont plus fraîches que l’an passé à la même période, cela n’exclut pas des périodes de fortes chaleurs comme nous en avons connu l’an dernier. Quels sont, dès lors, les bons réflexes à adopter ? Quels sont, dès lors, les bons réflexes à adopter ? 

1. Ventiler de nuit


Dans un premier temps, pour éviter que le bien ne se réchauffe de plus en plus vite en journée, il est fortement conseillé de ventiler celui-ci de nuit ou en matinée, lorsque les températures extérieures sont plus fraîches. Cette ventilation sera de préférence favorisée par des baies ouvertes dans des façades d’orientations opposées et à des étages différents. Ainsi, il devrait être possible durant les premiers jours de limiter la surchauffe en journée en faisant redescendre de quelques degrés la température intérieure de nuit.

Essayer de n’installer de climatisation qu’en dernier recours : celles-ci sont fortement énergivores et pénalisées par la procédure PEB dont celle de certification.

2. Occulter par l’extérieur


Afin de limiter les gains solaires en journée, préférez les stores ou volets extérieurs aux éléments à poser en intérieur. La réduction de la chaleur entrant dans votre bien sera réduite de 20 à 30 % pour des éléments intérieurs et de 70 à 80 % pour des éléments extérieurs. En un mot : en cas de canicule, bloquez les calories avant qu’elles ne rentrent dans votre bien. Une fois à l’intérieur, elles s’accumuleront vite ou moins vite en fonction de la capacité de votre bien à emmagasiner la chaleur. Il sera dès lors difficile de les en faire ressortir.

 

Protections Solaires Renson


3. Ajouter des protections solaires externes


Si pour différentes raisons, vous constatez que votre bien surchauffe, la pose de tentes ou de toiles solaires s’avéra généralement un bon choix et permettra de garder certaines pièces au frais. Veillez toutefois à assurer des points d’ancrage suffisamment solides pour que l’élément en question reste en place et ne soit pas arraché par le premier coup de vent. La pose d’une tente solaire sur une façade ne s’ancrera pas, par exemple, uniquement dans la brique de parement.

Il s’agit là des trois mesures les moins coûteuses, tant économiquement qu’écologiquement, afin de vous permettre de profiter de votre bien sans souffrir des affres de la chaleur. Elles devront être adaptées au cas par cas afin de répondre aux qualités intrinsèques de votre bien en termes de surchauffe et d’inertie thermique. Pour les constructions neuves, cette question sera analysée par le responsable PEB en charge du projet.