Restaurer des lustres et les remettre au goût du jour ? Un pari réussi !

lustrerie Goosse Liège et Bruxelles

Que la lumière soit !

Grâce au travail d’un artisan méticuleux, cet adage bien connu prend un sens particulier pour tous ceux qui ont croisé sa route et pour qui, les lustres, fréquemment assimilés aux maisons de nos grands-parents ou aux châteaux d’antan, retrouvent une place dans leur réalité contemporaine. Les éléments fonctionnels (ils servent avant tout à nous éclairer) et décoratifs s’y retrouvent restaurés et équipés aux normes d’aujourd’hui.

Une expérience de plusieurs décennies

Depuis son installation à Bruxelles, dans le quartier du cinquantenaire, il y a presque 70 ans, la lustrerie GOOSSE est de nos jours gérée par Laurent Brogneaux, passionné dans ce domaine, tant pour remettre au goût du jour d’anciens lustres que pour réparer ceux-ci. Aujourd’hui, ayant ajouté un atelier dans la région liégeoise, sa connaissance du travail du laiton et du bronze lui permet de leur redonner une seconde vie. Ce choix de matières, plus nobles que le fer, leur garantit une vie durable et étincelante pour les années à venir.

En restauration principalement

La majorité de l’activité de ce métier d’artisanat consiste en la restauration de lustres et les réparations à l’identique qu’il s’agisse de ciselures, de patines ou de dorures. Les lustres sont ainsi restaurés, tout en les mettant aux normes électriques actuelles, qui ont bien évolué depuis l’apparition de ces véritables bijoux d’assemblages de matière et de lumière.

Ainsi, les bâtiments dans lesquels Laurent Brogneaux est intervenu font référence en la matière. Citons par exemple le Palais Royal, l’ambassade de France, le palais provincial de Namur, le Théâtre de Namur ou le Musée Horta.

En tant qu’artisan, Laurent Brogneaux met un point d’honneur à respecter dans leurs conceptions originelles les luminaires qui lui sont soumis, tout en intégrant tant que possible les nouvelles technologies telles que le LED.

Mais également du neuf

Si la restauration constitue une part importante de son activité, Laurent BROGNEAUX accepte également avec intérêt les commandes de modèles neufs pour des particuliers ou des architectes sur base d’esquisses et de souhaits précis. L’intégration de ces nouveaux lustres dans des bâtisses actuelles nécessite toutefois une hauteur sous-plafond suffisante, ce qui est généralement concevable dans des espaces un tant soit peu dégagés ou dans des halls d’escalier.

Dans un monde où le fast-bouw et la construction en kits sont à la construction, ce que le fast-food est à la restauration (avec tous les déchets que cela engendre), ce travail d’artisanat de récupération et de restauration des lustres anciens pour les remettre au goût du jour trouve naturellement sa justification et s’affiche aujourd’hui comme un pari réussi.