Votre chaudière au mazout va-t-elle continuer à fonctionner au mazout ?

Informazout : combustibles liquides renouvelables

Nouvelle génération de combustibles

Vivre de façon durable est désormais une priorité. Se chauffer de manière rationnelle en fait partie. C’est pourquoi, Informazout vous informe sur les avantages d’un mix énergétique durable. Une nouvelle génération de combustibles arrive et c’est une bonne nouvelle. Liquides, renouvelables… et appropriés pour être utilisés dans les installations au mazout existantes ! Ils sont d’ailleurs déjà en phase de test afin d’être approuvés.

Nous distinguons 3 sortes de combustibles liquides renouvelables :

1. Biomass-to-liquid ou waste-to-liquid
Ce sont probablement les plus connus. Ils sont, comme leur nom l’indique, produits à partir de biomasse ou de déchets comme la pulpe de bois, les huiles végétales usagées, l’amidon et les algues. Le plus prometteur d’entre eux est le HVO ou Hydrogenated Vegetable Oil (des huiles végétales usagées qui ont subi un traitement à l’hydrogène).

2. Power-to-Liquid ou E-fuel
Les combustibles Power-to-Liquid (PtL), aussi appelés E-fuels, moins connus sont d’origine synthétique et sont produits à l’aide de sources d’énergie renouvelables. Les énergies solaire et éolienne sont utilisées pour produire de l’électricité afin d’électrolyser de l’eau. L’hydrogène issu de cette électrolyse est mélangé à du CO2 présent dans l’air ou récolté par exemple à la sortie d’une cheminée pour devenir un hydrocarbure liquide. Il est ensuite raffiné pour être utilisé comme combustible.



3. Power-and-biomass-to-liquid
En combinant les deux précédentes techniques, vous obtenez des combustibles Power-and-biomass to liquid. Le CO2 n’est pas puisé dans l’air comme dans le cas de la technique Power-to-liquid, mais via le traitement et la transformation de la biomasse. Des énergies renouvelables sont ensuite intégrées (solaire ou éolienne) pour électrolyser l’eau et produire de l’hydrogène. Le CO2 et l’hydrogène sont ensuite associés pour obtenir un combustible liquide comparable au Power-to-liquid.

Quel impact pouvons-nous attendre de ces innovations ?
L’origine des combustibles liquides renouvelables n’étant pas fossile, ils ont une faible teneur en soufre. Les combustibles d’origine végétale peuvent déjà aujourd’hui diminuer les émissions de CO2 de 80 à 90% selon leur composition.

Comment utiliser ces nouveaux combustibles ?
La bonne nouvelle est que ces nouveaux combustibles ont été développés afin d’être utilisés dans les chaudières au mazout actuelles (récentes ou même anciennes). Vous ne devez donc pas remplacer votre installation pour vous chauffer plus durablement.

Une solution d’avenir
L’avenir est déjà en marche ! De nombreux projets pilotes sont actuellement en cours en Allemagne et en Autriche avec des chaudières au mazout qui fonctionnent soit avec 100% de HVO, soit avec un mélange de HVO et de mazout. Les chaudières n’ont pas non plus dû subir d’adaptations significatives. A suivre…

Ces innovations le prouvent, se chauffer avec une installation au mazout devient toujours plus durable. Et cela continuera dans ce sens même si votre réservoir contiendra moins ou plus du tout de mazout à terme, mais un combustible liquide renouvelable seul ou mélangé. Regardez dans cette vidéo comment se chauffer plus durablement avec du mazout.



Envie d’en savoir encore plus sur ces combustibles liquides renouvelables ? Téléchargez vite notre guide à ce sujet.