Le marché est prêt pour les panneaux solaires intégrés

BMI Group : panneaux solaires intégrés

BMI Group constate une forte demande pour les résidences privées en Flandre

De nombreux toits équipés de BMI Group constate une forte demande pour les résidences privées en Flandre le montrent : l’énergie solaire est un moyen de plus en plus accepté et populaire de produire de l’énergie. Selon l'Agence flamande de l'Energie, les installations de ces systèmes photovoltaïques (PV) ont à nouveau augmenté par rapport aux années précédentes. Aujourd’hui, les prix sont de plus en plus abordables et l'aspect esthétique est plus important que jamais. Un système à énergie solaire et une toiture esthétique de bon goût ne doivent plus s’exclure mutuellement. BMI Group, le plus grand producteur de systèmes de revêtement de toiture pour toits plats ou en pente en Europe, prouve avec les systèmes PV entièrement ou universellement intégrés, respectivement le Monier VI90 et le Monier InDaX, qu’obtenir un ensemble harmonieux avec un design soigné est tout à fait possible.

Une installation photovoltaïque est constituée de panneaux solaires avec au moins un onduleur et le câblage nécessaire. Selon les chiffres de l’Agence flamande de l’Energie, environ 50.000 installations de ce type ont été ajoutées en 2018 en Flandre, représentant environ 225 MW. Environ 85 % de celles-ci ont été placées sur les toitures de particuliers. Ce score est nettement meilleur que les années précédentes. En 2017, une croissance de près de 194 MV a été constatée, de même qu’une augmentation de 131 MW en 2016. Cela signifie une croissance de près de 20 % par rapport à 2017 et une croissance de pas moins de 70 % par rapport à 2016. Cette tendance se poursuit également dans le premier trimestre de cette année : quelque 13 000 nouvelles installations ont été placées entre janvier et avril 2019.

Le compteur affiche un total de près de 379 000 installations en Flandre, bonnes pour un potentiel de 2823 MW. « Chez BMI Group, nous constatons une nette augmentation du nombre de demandes et de réalisations par rapport aux années précédentes. Ce sont en outre surtout les propriétaires d'habitations privées qui optent de plus en plus pour nos systèmes PV intégrés », explique Daan de Mooij, Product Manager Roof System Components chez BMI Group.

Avantages des systèmes PV intégrés

BMI Group constate que les variantes intégrées deviennent particulièrement populaires. Le système PV Monier VI90, un système totalement intégré, se distingue par son design. Le système est traité comme un revêtement de toiture discontinu ordinaire. On obtient ainsi une toiture complètement linéaire. Le système Monier InDaX est, quant à lui, un système PV universellement intégré, se prêtant parfaitement à l'intégration de modules PV cristallins de haute qualité sur les toitures recouvertes de la plupart des modèles habituels de tuiles, pour un ensemble élégant et moderne. Le plus grand avantage des deux systèmes intégrés de BMI Monier est qu'ils ne viennent pas simplement se déposer sur la toiture, mais qu’ils sont intégrés au toit à la place des tuiles. Les deux systèmes transforment ainsi un toit protecteur en toit extra fonctionnel qui répond aux exigences les plus strictes en matière de design et d’esthétique.

Objectifs pour l'avenir

Un système PV équipé de panneaux solaires représente un choix environnemental judicieux. Lors de la production de l'électricité, aucun CO2 n'est libéré : le soleil fait office de source d'énergie inépuisable. De plus, les panneaux solaires ne produisent pas de pollution sonore, de déchets ou d'émissions nocives. En outre, un système PV génère du courant pendant au moins 25 ans, amortissant l’investissement après 7 à 12 ans. L’énergie solaire s’intègre donc parfaitement dans le cadre de la production d’énergie durable.

Afin d’atteindre l’objectif flamand d’un potentiel PV de 3700 MW en 2020 qui découle de l’Accord de Paris sur le climat, l’Agence flamande de l’Energie estime que 475 MW devraient venir s’ajouter en 2019 et en 2020. Pour atteindre l’objectif de 2030, un potentiel PV de 300 MW doit venir s’ajouter chaque année à partir de 2020. « C’est très ambitieux, mais pas impossible. Pour continuer à stimuler les installations, il est très important que le gouvernement clarifie les tarifs de rachat et son soutien sur le long terme. Le potentiel de surfaces sur les bâtiments des entreprises et du gouvernement doit être davantage exploité. Les développements ultérieurs du rendement des systèmes PV par l’industrie sont cruciaux parce que ceux-ci peuvent baisser encore davantage les prix et que le rendement par m² augmente car il faut moins de modules par installation », stipule Daan de Mooij.
Plus d'infos ? Consulter la fiche BMI
Plus d'infos ? Consulter la fiche BMI