fbpx

Mettre un bien en location, les risques et les rendements

Mettre un bien en location, les risques et les rendements

L’immobilier demeure généralement une bonne méthode pour faire fructifier son argent

L’immobilier demeure généralement une bonne méthode pour faire fructifier son argent ? Ce serait même le quatrième pilier de la pension. Probablement, mais il faut aussi en mesurer les risques.

Communément, il se dit qu’un appartement en location génère un rendement locatif moyen compris entre 3 et 4%. C’est nettement plus qu’un livret d’épargne, vous en conviendrez. Alors, placer son argent dans la brique et mettre son bien en location ? Pourquoi pas. Mais attention, outre le fait que l’acheteur doit débourser une somme conséquente pour son achat, il n’est pas à la merci de locataires récalcitrants qui pourraient, dans le meilleur des cas, ne plus verser de loyers, dans le pire, dégrader complètement l’immeuble. Il faudra aussi tenir compte des durées d’inoccupation entre deux locataires, et de l’entretien continuel de son bien pour lui conserver toute sa valeur. Notons qu’il existe des assurances « revenus locatifs » pour faire face à ces problèmes.
Mais si l’investisseur tombe sur de bons locataires, cela peut devenir une très bonne affaire : il conserve au minimum son capital agrémenté des plus-values immobilières ! Il reçoit en plus une rente mensuelle.
D’autant que la demande sur le marché locatif augmente. Une habitation louée constitue un investissement stable, qui offre un rendement réel grâce à l’indexation des loyers. Les investisseurs qui, ces dernières années, se montraient peu pressés d’investir dans l’immobilier, car ils doutaient de la capacité de paiement de nombreux locataires, semblent davantage rassurés. Ces dernières années, de nombreux investisseurs ont retrouvé la voie du marché immobilier. Il ne faut pas seulement y voir le bon rendement de ce type d’investissement, mais surtout les rendements très peu élevés des produits d’épargne.
De plus, compte tenu de la croissance rapide de la population et d’une baisse de la production de logements neufs, la valeur des habitations augmente. Une étude d’une grande banque sur les crédits logement détaille que les appartements sont les plus recherchés par les investisseurs immobiliers. Ces derniers sont déjà propriétaires et concluent un nouveau crédit hypothécaire pour financer un investissement immobilier. Cette hausse des investissements se concentre désormais dans la classe d’âge des plus de 50 ans. Elle s’explique par une combinaison de facteurs. D’une part, les gens travaillent plus longtemps et leur revenu moyen est supérieur à celui des jeunes. D’autre part, soulignons le niveau bas historique des taux. Les plus de 50 ans ont souvent accumulé un montant d’épargne qui ne rapporte plus grand-chose vu le niveau actuel des taux d’intérêt.
Dès lors, un investissement immobilier constitue une solution intéressante en considérant certains risques locatifs. C’est pourquoi certains voient même l’immobilier comme le quatrième pilier de la pension.

HARINCK nv - FRAGER
GROUP ATLANTIC
TEAM CONSTRUCT
TECHNI-SELF
MAISONS DEWAELE
VANDERSANDEN
REYNAERS ALUMINIUM
WINSOL
AFCN
THOMAS & PIRON
MITSUBISHI ELECTRIC
WAKO
REMEHA
STIEBEL ELTRON
ATELIER KNAUF
BELISOL
JK CHAUFFAGE
DAIKIN
SIBOMAT
ANTARGAZ
TOMWOOD sa
Pergola SO!