fbpx

Sols en bois, quatre points à savoir !

Sols en bois, quatre points à savoir !

Quelques points d’attention doivent être rappelés

Vu l’engouement constaté ces dernières années pour les sols en bois et le nombre d’appellations normatives et commerciales (planchers, parquets, stratifiés, lamparquets…), quelques points d’attention se doivent d’être rappelés.

Un sol en bois présente des différences de teintes

Cela peut paraître inutile de le rappeler. Toutefois de nombreux litiges naissent à cause de cette problématique. Le bois est un matériau naturel qui a grandi en fonction des saisons et dans un climat spécifique. Toutes les planches d’un revêtement de sol en bois, même d’une même essence, ne pourront donc pas avoir les mêmes couleurs. Une même essence de bois peut présenter des variations importantes de teintes.

Une définition peu évidente

Commander en fonction de vos souhaits et de vos exigences n’est pas chose aisée. En effet, le peu de critères définis par les classes de qualité européennes induisent que seules les classes commerciales mises au point par les fabricants sont utilisées : rustique, premier choix, second choix… Rien ne vous empêche d’imposer des catégories plus strictes que les appellations commerciales et définir plus précisément l’aspect recherché. Dans ce cas, il vous faudra sans doute mettre un peu plus la main au portefeuille.

La chape sèche, une solution miracle ?

Le problème le plus fréquent lors de la mise en ? »uvre d’un plancher en bois est le taux d’humidité de celui-ci et du support sur lequel il sera posé. Le recours à des chapes sèches semble une solution toute trouvée pour éviter cette problématique. Et pourtant, aujourd’hui, la plupart des matériaux prévus pour réaliser les chapes sèches ne sont que rarement compatibles pour y coller des planchers en bois. Si vous vous dirigez vers cette solution, il faudra vérifier l’adéquation de la colle avec le plancher et avec le matériau envisagé pour réaliser la chape.

Des précautions particulières avec le chauffage sol.

Contrairement à ce qui a été décrié pendant de nombreuses années, il est maintenant admis couramment que les revêtements de sol en bois ne sont pas incompatibles avec un système de chauffage par le sol. Quelques précautions devront toutefois être prises : Le plancher ou le parquet sera de type collé afin d’assurer une transmission optimale de la chaleur ; la mise en route du chauffage sol devra se faire de manière progressive ; la colle sera de préférence peu élastique ; le taux d’humidité du bois sera de 9 à 10 %. Enfin, le taux d’humidité de la chape variera entre 0,6 % et 2 % qu’il s’agisse d’une chape anhydrite ou à base de ciment.

Il ne s’agit toutefois que de quelques conseils. Les techniques de fabrication et de pose évoluant sans cesse, faites-vous conseiller en prenant plusieurs avis !

BELISOL
DOMUS CONCEPT
REMEHA
DAIKIN
HARINCK nv - FRAGER
ANTARGAZ
WIENERBERGER
SIBOMAT
VANDERSANDEN
REYNAERS ALUMINIUM
TOMWOOD sa
THOMAS & PIRON
MAISONS DEWAELE
INFORMAZOUT
PRIMAGAZ
AFCN
ATELIER KNAUF
TECHNI-SELF
MITSUBISHI ELECTRIC
VIESSMANN
TOMWOOD sa
Pergola SO!