fbpx

Le nettoyage du terrain, vigilance accrue !

Le nettoyage du terrain, vigilance accrue !

Évacuation au fur et à mesure

Un chantier génère de nombreux déchets, nul ne l’ignore. Souvent durant celui-ci, chaque corps de métier les laisse s’accumuler en prévoyant de les évacuer en fin d’une phase ou selon les interventions des corps de métier. En fin de chantier, le surplus restant génèrera souvent de longues discussions. Comment les éviter et gérer au mieux leur évacuation ?

Dans tous les cas, les meilleurs déchets sont ceux qui n’existent pas, malheureusement en ce domaine, ma construction a encore pas mal de comportements à adapter.

Évacuation au fur et à mesure

Dans un monde idéal, les déchets devraient être évacués au fur et à mesure de leur production. Toutefois, il n’est pas rare de constater que lorsqu’une entreprise dépose un container devant un chantier, celui-ci se retrouve rapidement rempli par les déchets de tous le voisinage. Donc, l’entreprise préfère généralement évacuer ses déchets en une fois. Entre-temps, il faut bien stocker tous ces emballages et restes inutilisables quelque part sur le chantier ou sur le terrain. Prévoyez ces modalités d’évacuation avant de signer le contrat avec l’entreprise. Évitez de signer un document laissant la porte ouverte à une surfacturation.

Une ou plusieurs entreprises ?

Dans le cas d’une seule entreprise intervenant, la gestion des déchets restera assez simple. Par contre dès qu’il y a coactivité sur le chantier, demandez à chaque entreprise un budget pour l’évacuation de ses déchets, vérifiez que ce poste est bien compris dans son devis et que ce travail est bien réalisé en fin de chantier.
En complément, demander à la dernière entreprise présente de réaliser un nettoyage complet en fin de chantier, la nature humaine est ainsi faite qu’il restera toujours, volontairement ou non, des déchets qui n’appartiennent à personne.
À défaut, vous devrez sans doute mettre la main à la pâte en fin de chantier.

Et pour le terrain ?

Le nettoyage du terrain est souvent source de discussions. En effet, si celui-ci a été modifié ou retourné durant le chantier pour réaliser des fondations ou pour l’égouttage, comment faire la différence entre les déchets qu’il contenait à la base et les déchets qui s’y trouvent en fin de chantier. Tout est question de définitions dans le devis ou le bon de commande que vous signerez.
Dans tous les cas, si le projet comprend des travaux de démolition, les déchets contenant des polluants ou de l’amiante ne peuvent se trouver sur celui-ci et doivent être évacués au plus vite.

Pour éviter les mauvaises surprises financières, vérifiez que ce poste est bien prévu en forfait (FF) dans l’offre et non en quantité présumée (QP). Dans ce dernier cas, l’entreprise pourra vous facturer chaque container et chaque évacuation… La note risque d’être plus salée et les discussions souvent plus houleuses ! Avec un forfait, vous saurez à l’avance le montant que vous payerez.

TOMWOOD sa
STIEBEL ELTRON
ATELIER KNAUF
MATAGANE HODY
AFCN
STO
MAISONS DEWAELE
GROUP ATLANTIC
ELOYA
ANTARGAZ
MITSUBISHI ELECTRIC
WIENERBERGER
DAIKIN
DOMUS CONCEPT
REMEHA
WAKO
VANDERSANDEN
THOMAS & PIRON
JK CHAUFFAGE
HARINCK nv - FRAGER