Une centrale électrique pour votre chauffage

Une centrale électrique pour votre chauffage
Tentant de réduire au maximum la consommation en énergie primaire de nos constructions,de plus en plus de concepteurs et de bureaux d’études se tournent vers la cogénération, plus connue sous l’appellation « Cogen » (prononcez « cogène »). Si l’intérêt de tels systèmes n’est plus à démontrer pour des installations de grandes puissances, de plus petites unités voient le jour à des fins domestiques sous le nom de micro-cogénération. Afin de mieux comprendre leur fonctionnement, plongeons-nous au sein de ce générateur qui reste une boîte noire pour de nombreuses personnes.

DEUX GÉNÉRATEURS EN UN

Comme son nom l’indique, une unité de cogénération va produire simultanément de l’électricité et de la chaleur à partir d’un seul vecteur énergétique. Le principe est assez simple. La combustion d’un gaz ou de mazout entraine un alternateur qui produit de l’électricité. Un maximum de chaleur produite lors de cette combustion sera récupéré, puis stocké, dans un ballon tampon afin d’être renvoyé vers les émetteurs de chauffage ou les points de puisage d’eau chaude lorsque vous en aurez besoin. Retenez que pour une consommation de 1 kWh électrique au compteur, entre 1 à 1.5 kWh extraits à la planète ont été perdus lors de la production de cette électricité. L’intérêt de la cogénération est donc de récupérer un maximum de cette énergie qui aurait été gaspillée si l’électricité avait été produite en centrale.

LE GAIN EN ÉNERGIE PRIMAIRE PAR L’EXEMPLE

Imaginons que vous injectiez 2 500 kWh (par exemple 250 m3 de gaz ou litres de mazout) dans votre unité de cogénération, celle-ci produira de l’électricité avec un rendement de 40 % soit 1 000 kWh et de la chaleur avec un rendement de 45 % soit 1 125 kWh. Au total, le fonctionnement de votre unité aura produit 2 125 kWh. En faisant le cheminement inverse, si les 1 000 kWh électriques avaient été produits en centrale avec un rendement de 55 %, ils auraient nécessité 1 818 kWh et si les 1 125 kWh thermiques avaient été produits avec une chaudière gaz, ils auraient nécessité 1 250 kWh. En utilisant deux générateurs différents, 3 068 kWh d’énergie primaire auraient été nécessaires. Dans ce cas, l’unité de cogénération a donc permis d’économiser environ 19 % d’énergie primaire !

-
-JE SOUHAITE RECEVOIR DE L'INFO SUR CE PRODUIT